Mairie

Le MAIRE et le CONSEIL MUNICIPAL de PRIGNAC ET MARCAMPS vous souhaitent la bienvenue sur le site de la commune.

 

MAIRIE

Heures d’ouverture au public

 

Lundi et Jeudi 

10 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 17 h 30

Mardi

10 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 19 h 00

Mercredi

14 h 00 à 17 h 30

Vendredi

10 h 00 à 12 h 00 et de 14 h à 17 h

__________________

85 Avenue des côtes de Bourg

33710 PRIGNAC ET MARCAMPS

Tel : 07.89.81.19.52

Fax : 05. 57 .68. 38. 40

E-mail : prignac-marcamps@orange.fr

 

 

AGENCE POSTALE

HEURES D’OUVERTURE

 

Du lundi au VENDREDI

9 h 15 – 12 h 00

Le samedi matin

9 h 00 – 12 h 15

Tel : 05.57.68.44.00


 

Réservation Salles Communales:

Salle des Fêtes :

Environ 200 m2 : l 18 m x L 10 m 

Chaises, tables, cuisine avec réfrigérateurs et table de cuisson, scène, toilettes, bar

Tarifs :

– 250 Euros pour les habitants de la commune du vendredi soir au dimanche soir + 50 Euros avec utilisation du chauffage

– 500 Euros pour les hors commune du vendredi soir au dimanche soir + 50 Euros avec utilisation du chauffage

 

Salle du 3ème âge :

Chaises, tables, cuisine avec réfrigérateur

Tarifs :

100 Euros le week-end

 


 

PRÊT DE MATÉRIEL POUR LES ASSOCIATIONS :
fiche à télécharger :

prêt matériel

 


 

NUISANCES SONORES

Le Maire rappelle que les possesseurs d’outils ou d’appareils, tels que tondeuses à gazon à moteur thermique, tronçonneuses, perceuses, raboteuses, débroussailleuses ou scies mécaniques… , dont l’utilisation est susceptible de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore, sont dans l’obligation de n’utiliser ce matériel qu’aux jours et heures suivants, conformément aux termes de l’arrêté préfectoral du 8 mars 1990.

 

Jours ouvrables : 8 h 30 / 12 h 00 – 14 h 30 / 19 h 30
  Samedi : 9 h 00 / 12 h 00 – 15 h 00 / 19 h 00
  Dimanche et jours fériés : 10 h 00 / 12 h 00

 


 

LES PLANTATIONS PROCHES DU DOMAINE PUBLIC

 

D’une manière générale, il est déconseillé de laisser pousser des haies et des arbres à moins de deux mètres du domaine public pour des raisons de sécurité.

Dans le cas du dépassement d’un arbre ou d’une haie sur le domaine public, le propriétaire concerné est tenu de procéder à son élagage et de couper les racines, ceci afin de prévenir tout risque d’accident.

Un riverain du domaine public peut être contraint d’élaguer ses plantations sur injonction de l’administration.

A défaut de réaction de sa part, les travaux d’élagage peuvent être commandés aux frais du propriétaire riverain concerné.

 


 

INCINÉRATION  DÉCHETS  VERTS

 

Un particulier n’a pas le droit de brûler ses déchets ménagers à l’air libre : tout déchet, dangereux ou non, produit par les particuliers: résidus alimentaires, emballages, bouteilles, papiers, cartons, journaux, vieux meubles, appareils électroménagers, déchets verts (bio déchets) … Les déchets dits « verts » produits par les particuliers sont considérés comme des déchets ménagers. Ainsi, il est notamment interdit de brûler dans son jardin :

– l’herbe issue de la tonte de pelouse,

– les feuilles mortes,

– les résidus d’élagage,

– les résidus de taille de haies et arbustes,

– les résidus de débroussaillage,

– les épluchures.

Plus d’informations : https://www.service-public.fr

Les déchets verts doivent être déposés en déchetterie ou dans le cadre de la collecte sélective organisée par la commune.      Vous pouvez également en faire un compost individuel .

Brûler ses déchets verts dans son jardin peut être puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 €.

 


 

ZÉRO PHYTOSANITAIRE DANS LES ESPACES VERTS

 

Les préoccupations liées à l’environnement sont depuis de nombreuses années au cœur des actions menées par les pouvoirs publics. Les pesticides sont aujourd’hui présents dans l’eau, l’air, le sol, les végétaux, ils affectent la biodiversité mais aussi la santé humaine.

L’agriculture est souvent rendue responsable de la pollution engendrée par ces produits, mais l’emploi des pesticides ne se limite pas aux activités agricoles. Les collectivités et les particuliers ont aussi leur part de responsabilité. Utilisés pour l’entretien des voiries, des pars et jardins, des cimetières …, les produits phytosanitaires contribuent à la dégradation de l’environnement et nuisent à la santé publique.

C’est pourquoi, nous nous devons de mettre en place de nouvelles méthodes de gestion des espaces verts, et encourager les pratiques qui minimisent le recours aux pesticides.

Vu le contrat zéro phytosanitaire que nous avons signé avec l’ancienne CDC de Bourg et le SMICVAL, nous n’utilisons plus de désherbants chimiques pour l’entretien de la commune. Nous étudions les lieux qui pourraient être enherbés mais nous nous rendons compte que cela ne peut pas se faire partout. Nous nous efforçons de résoudre ce problème en essayant d’associer au mieux le respect de l’environnement et l’esthétisme du paysage rural de notre village.

 


 

RISQUE INCENDIE SUR LA ROUTE,
ATTENTION AUX MÉGOTS DE CIGARETTE !

 

Sur le bas côté de la route, un mégot peut enflammer les herbes sèches.

L’incandescence de la cigarette, la végétation et le vent sont les conditions réunies pour un départ de feu très rapide.

Dans l’inconscient collectif, le mégot qui embrase la forêt est une chose impossible, pourtant il est à l’origine de nombreux incendies majeurs.

LE RISQUE

– Votre mégot peut se retrouver sur le bas côté de la route, où les herbes sèches sont un facteur de départ de feu.

– Aussi, évitez de stationner sur les zones herbeuses. Le pot catalytique du véhicule très chaud, peut provoquer un incendie

 

JE CONNAIS LE CODE

– Toute l’année, il est interdit de jeter des objets incandescents sur les voies et leurs abords qui traversent les zones boisées, maquis et garrigues.

 

J’ANTICIPE

– Je stationne toujours de façon à ne pas gêner les secours.

 

FACE AU FEU

– Je rebrousse chemin, je m’éloigne du feu.

– En cas d’impossibilité, je ne sors jamais du véhicule, je ferme les vitres et j’allume les phares.

– Ne coupez pas le moteur pour pouvoir repartir dès que possible.

 

LES SANCTIONS

 

Responsabilités

 

– Les auteurs, même involontaires d’un incendie sont systématiquement recherchés et poursuivis.

– Les auteurs d’un départ de feu par imprudence, peuvent être sanctionnés. Ils peuvent être passibles d’une amende de 3750 € et d’un emprisonnement de 6 mois.

– Ces sanctions peuvent être aggravées si les dégâts causés à des tiers sont importants. Ne pas se déclarer en cas de responsabilité d’un incendie par négligence, est un délit pour inaction fautive, lourdement condamné.

 

Dossier complet sur l’emploi du feu et la réglementation : http://www.prevention-incendie-foret.com/connaitre-les-regles/emploi-du-feu-et-reglementation

 


 

SENSIBILISATION VOLS